Accueil

De
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'acquisition et la numérisation 3D, notamment par procédés optiques, est un domaine très vaste, ayant d'innombrables applications pour un grand nombre de domaines scientifiques, artistiques et technologiques.

La numérisation 3D permet l'obtention de modèles géométriques 3D à partir de la réalité. Cette copie numérique trouve son intérêt dans des contextes aussi variés que (sans être exhaustif) :

  • l'archivage du patrimoine culturel en muséographie et archéologie
  • la création de contenus numériques pour la réalisation de média
  • la métrologie pour le contrôle de qualité dans une chaîne de production industrielle
  • la réalisation de simulations numériques à partir de données réelles par exemple pour la planification et l'aide à la prise de décision, dans les domaines tels l'environnement, la climatologie, l'architecture, la géographie ou encore la mécanique.
  • l'étude de systèmes dynamiques et bio-mécaniques par acquisition de mouvements

Il existe de très nombreuses technologies de numérisation télémétriques et tomographiques permettant d'obtenir des modèles 3D de surfaces ou de volumes aussi bien statiques que dynamiques. Le taille des objets peut aussi être très variable: millimétrique à kilométrique.

Plusieurs équipes développent des activités autour de l'acquisition, de la numérisation et du traitement des données 3D issues de la numérisation au sein des laboratoires STIC de l'Université de Strasbourg. Ces développements vont de la mise en oeuvre de technologies et protocoles de numérisation à la reconstruction et l'analyse d'objets 3D issus de procédés de numérisation.

L'axe transversal Acquisition, Numérisation et Modélisation 3D a pour objectif de promouvoir et développer des activités de recherche liées à l'acquisition, la reconstruction et l’analyse d’objets géométriques en trois dimensions.

Les différents thèmes associés à cet axe sont (sans être exhaustif) :

  • le développement de procédés et systèmes de numérisation 3D (procédés optiques, par exemple polarimétriques, par projection de franges ou de motifs, ou par laser) notamment par modélisation des interactions lumière-matière;
  • le développement de protocoles de numérisation (par exemple la planification d'une campagne de mesure);
  • les traitements informatiques des données 3D obtenus par acquisition: débruitage, filtrage, segmentation, reconstruction, recalage, etc.;
  • la modélisation 3D: création de modèles numériques 3D y compris multi-échelles (cela va de simples surfaces triangulées à des modèles plus haut niveau, comme par exemple un modèle 3D urbain)
  • la modélisation de systèmes dynamiques (par exemple le mouvement du corps humain)
  • la visualisation de modèles 3D (par exemple la visualisation d'images 3D de type IRM ou tomographiques)
  • le développement de modèles et systèmes numériques utilisant les données 3D obtenues par acquisition